Parmi les pays d’Amérique du Sud qui recèle les vestiges de la civilisation inca, l’une des plus anciennes cultures du monde, le Pérou se distingue par ses attraits historiques exceptionnels qui ont toujours fasciné les passionnés de voyage. Des ruines du Machu Picchu à la forteresse inca de Sacsayhuaman en passant par le site de Moray, les visiteurs revivront ces époques marquantes de l’histoire de la région. L’un des moments forts du circuit sera aussi le détour du côté de la plage de Paracas là où la culture rejoint la nature.

La réserve de Paracas, entre îles et plages pittoresques

Paracas, c’est d’abord une ville portuaire très calme située à quelques heures de Lima, la capitale. Sur les lieux, le meilleur point d’observation sera toujours celui au niveau du port et de l’avenue qui longe le bord de mer. Avec ses quelques boutiques et établissements hôteliers, la localité réussit chaque année à satisfaire les vacanciers et routards qui ont décidé de partir au Pérou et de l’inclure parmi les endroits à découvrir pendant leur séjour.

Les îles Ballestas constituent la première étape du détour. Une virée en bateau depuis le port emmènera les voyageurs dans la zone où on peut voir ces colonies de pingouins se tenir au bord de la falaise comme s’ils voulaient souhaiter la bienvenue à leurs visiteurs. De l’autre côté, les lions de mer se détendent sur les rochers profitant du soleil. L’île abrite aussi quelques espèces d’oiseaux marins migrateurs.

En poursuivant le parcours un peu plus loin dans la réserve de Paracas, les aventuriers atteindront la Playa roja ou plage de sable rouge. C’est l’un des endroits les plus calmes du parc. La couleur bleue de l’océan contraste bien avec la teinte particulière du sable. Un paysage qu’on ne pourrait découvrir qu’au Pérou. Une autre crique, celle de la Playa la Mina ou plage de la mine, est aussi à visiter derrière la montagne qui a servi d’ancien site d’exploitation de charbon.

Le géoglyphe et le désert de Paracas

Au loin sur la baie de Paracas, on peut voir la figure d’une sorte de cactus ou d’un trident géant. On pourrait croire que cette image a été tracée là pour attirer l’attention des visiteurs. Cependant, il s’agit bien du fameux géoglyphe « chandelier de Paracas ». Le secret de cette forme singulière esquissée dans e sable n’a pas encore été percé par les chercheurs bien que des études ont été menées de nombreuses années auparavant.

Pour la petite histoire, ce sont les conquistadores qui ont été les premiers à avoir été surpris par ce grand dessin de 183 mètres au XVIe. Pour eux, c’était le signe miraculeux des Trois Croix qui pourtant ressemble bizarrement au trident de Neptune dans d’autres mythologies. Œuvre humaine, origine extraterrestre ou emblème divin, les débats sont ouverts.

Avant de quitter ce site et de partir à la découverte du désert de Paracas, les voyageurs ne manqueront pas de contempler « La Cathédrale ». C’est cette formation rocheuse perdue sur l’eau qui a pris la forme d’une basilique, mais qui s’est détériorée à cause du tremblement de terre de 2007.

4.7 (93.33%) 3 votes