Lyon, dans le Sud-Est de la France, est célèbre pour sa gastronomie, son architecture et ses ruelles sinueuses, sa vieille ville et son nouveau quartier (Confluence) au look résolument contemporain. Il y a tant de choses à voir et à apprécier, mais que faire si vous n’avez que trois jours à Lyon ?

Une ville historique

La grandeur du passé lyonnais est à la hauteur de son dynamisme et de sa diversité culturelle actuelle.

Sa situation au confluent de deux grands fleuves a toujours été un gage de notoriété, et Lyon est aujourd’hui la deuxième ville de France (même si Marseille revendique aussi cette place). Nombreux sont ceux qui prétendent qu’en tant que touriste, Lyon offre bien plus que Paris, évidemment ceux qui ne sont pas d’accord doivent aussi être nombreux. Quoi qu’il en soit il est clair que l’on retrouve une certaine chaleur humaine, une certaine politesse aussi, qu’on ne retrouve plus toujours à Paris.

La géographie lyonnaise est dominée par le Rhône et la Saône qui convergent vers le sud du centre historique formant une presqu’île, deux grandes collines, l’une à l’ouest et l’autre au nord du centre historique, et une grande plaine qui s’étend à l’est du centre-ville historique.

Découvrir Lyon

La cité médiévale (Vieux Lyon) a été construite sur la rive ouest de la Saône, au pied de la colline de Fourvière. Cette zone, ainsi que certaines parties de la Presqu’île et une grande partie de la Croix-Rousse, est reconnue par l’UNESCO comme un site du patrimoine mondial. A l’ouest se trouve Fourvière, où se trouve la basilique Notre-Dame, plusieurs couvents, la Tour Eiffel locale et un funiculaire, le plus ancien au monde. Au nord se trouve la Croix-Rousse, qui abrite traditionnellement de nombreux petits ateliers de soie, une industrie pour laquelle la ville était autrefois réputée.

Aucune visite de Lyon ne serait complète sans un voyage dans le Vieux Lyon. Cette vieille ville située entre Fourvière et la Saône était autrefois la plaque tournante de Lyon et le centre de l’industrie de la soie qui comptait jusqu’à 18 000 métiers à tisser en activité au milieu du XVIe siècle. Beaucoup de riches habitants de la ville y vivaient, dans de magnifiques maisons de ville, dont plus de 300 sont encore debout. L’espace était toutefois limité, ce qui a conduit à la construction d’un certain nombre de ruelles étroites, connues sous le nom de traboules. Fascinantes ruelles secrètes à ne pas manquer, construites perpendiculairement à la Saône, elles ont été la solution au manque d’espace pour développer un réseau de rues conventionnel, en reliant les différents b‚timents entre eux.

Passer trois jours à Lyon

On peut y passer une journée entière à errer dans les ruelles du vieux-Lyon (69005),dans le 5eme arrondissement ; c’est un lieu où l’ambiance est à l’image de la France d’antant, de la France de notre imaginaire. Mais le Vieux-Lyon c’est aussi une galaxie de restaurants et de bouchons qui vous invitent à vous arrêter pour déjeuner ou diner.

Le deuxième jour de votre visite lyonnaise devrait être consacré à la Presqu’île, le centre-ville de Lyon, entre le Rhône et la Saône, avec la place Bellecour en son coeur. en partant de l’Opéra le long de la rue de la République, on trouve de nombreux magasins, cinémas, restaurants, cafés, bistrots, le tout sur fond d’architecture typiquement lyonnaise du XIXe siècle.

Tout au bout de la Presqu’île se trouve la toute dernière attraction lyonnaise, le Musée des Confluences, un magnifique nouveau musée à la fois architecturalement et dans son contenu, qui se propose d’expliquer, enfin, l’histoire de tout … du moins en apparence. Ne manquez pas cette expérience époustouflante, mais prévoyez quelques heures, y compris le déjeuner sur place, pour profiter au maximum de l’expérience.

Autrefois, la Presqu’ile était une grande zone marécageuse avant de subir une série de changements d’identité qui ont vu son utilisation comme dépôt d’armes, place publique, place royale – grâce à Louis XIV – ruine, gr‚ce à la Révolution, jusqu’à ce que Napoléon ordonne sa reconstruction en 1802 ; alors seulement, il a pris son apparence actuelle.

Après deux journées bien remplies à découvrir le patrimoine historique lyonnais, il est bon au troisième jour de se détendre et d’être moins organisé. C’est là qu’une visite au Parc de la Tête d’Or prend tout son sens.

Découverte du Parc de la Tête d’Or

Situé sur les rives du Rhône, le Parc s’étend sur 105 hectares et s’inspire de l’archétype du jardin anglais. Il comprend un lac de 16 hectares créé dans un bras du Rhône. Le parc comprend également le magnifique Jardin botanique de Lyon, créé à l’origine en 1796 sur les pentes de la Croix-Rousse, et transféré dans le parc en 1857 ; c’est le plus grand jardin botanique de France.

Le danger inhérent à une visite limitée dans le temps d’une grande ville comme Lyon, c’est que vous vous dispersez trop. Depuis le parc, il est donc judicieux de traverser le Rhône et de se promener le long de ses quais pour revenir vers le centre-ville (Opéra, Hotel de ville).
Sur les quais vous pourrez aussi passer un moment de détente sur une péniche bar-restaurant. Vous n’aurez que l’embarras du choix. pour finir la journée vous pouvez retourner dans le Vieux-Lyon pour une ultime balade. le grand avantage de Lyon est d’être réellement une ville à taille humaine, il est donc très simple de faire tout cela à pieds. Bien entendu en l’espace de trois jours vous pouvez faire bien d’autres choses, choisir d’autres itinéraires, mais quoi que vous décidiez, une visite de trois jours vous permettra sans aucun doute de vous faire une bonne idée de cette magnifique ville.

5 (100%) 3 vote[s]